Imprimer

Politique / Propos de François Fillon : « Il faut revenir à l’essentiel, à ce que les gens attendent de nous » ( Marie Christine Dalloz Députée UMP du Jura).

dallozLes dernier propos de François Fillon font débat en France. La semaine dernière, l’ancien Premier Ministre avait envoyé dos à dos le PS et le FN en matière de «sectarisme». Une prise de distance très nette avec le «front républicain» qu'il défendait auparavant et la stratégie du «ni-ni» (pas d'appel au vote, ni pour le FN, ni pour le PS) adoptée par son parti. De quoi semé le trouble.

 

Pour Marie Christine Dalloz, députée du Jura, « il s’agit d’une phrase malheureuse ». Pour la parlementaire, la priorité aujourd’hui, pour son parti, est de proposer « un projet capable d’apporter des solutions et de répondre aux interrogations des français ». Et de compléter «  Si chacun était au travail, cela éviterait de se diluer dans la presse avec des petites phrases. Il faut revenir à l’essentiel, à ce que les gens attendent de nous. Nous avons été élus pour porter des valeurs, pour porter un projet et pour apporter des réponses concrètes». Ce qui, semble t’il, sera fait la semaine prochaine lors des journées parlementaires du côté de l’UMP. A ce sujet, Mme Dalloz a eu l’occasion de travailler sur le dossier très délicat de l’assurance chômage.

 

Convaincre et rassembler

 

Pour Madame Dalloz, c’est donc dans l’action que son parti parviendra à convaincre et à rassembler. Concernant le rôle et l’influence des partis extrémistes dans la société, la députée du Jura est catégorique « J’ai toujours été vigilante et attentive aux déclarations et propositions tenues par les partis extrémistes de gauche comme de droite. D’ailleurs aucun d’entre eux n’est en capacité d’apporter des réponses concrètes aux attentes des français et des françaises » précise t’elle.