Imprimer

Doubs : Six radars fixes endommagés depuis le début de l’année

radar peinture blanche DDepuis le début de l’année, six nouveaux radars ont été dégradés dans le Département du Doubs. Dernièrement, quatre radars ont été tagués à la peinture blanche dans les secteurs du Haut Doubs. Il s’agit des appareils situés sur les secteurs des Hôpitaux Neufs, Vuillecin, Nods et Montbenoît.  Sur l’ensemble de l’année 2012, une douzaine de faits similaires ont été recensés par les services de la gendarmerie. Plein Air fait le point sur ces dégradations en compagnie du lieutenant colonel Wanecque de la gendarmerie du Doubs.

 

Cette situation vous inquiète t’elle ?

 

C’est toujours navrant et inquiétant. Il est bon de rappeler que cet appareil permet de sécuriser et de limiter la vitesse sur les routes du département.

 

La plupart du temps, ces appareils sont tagués avec de la peinture. Recensez-vous d’autres types de dégradations ?

 

C’est essentiellement de la peinture sur les vitres ou  la façade également. On recense également quelques destructions  par incendie.

 

On peut penser que les peines varient en fonction des dégradations ?

 

Effectivement, l’article 322-2 du code pénal prévoit des peines de 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende pour les destructions et dégradations de biens publics.

 

Connaissez-vous les revendications des auteurs de ces méfaits ?

 

A travers ces agissements, les automobilistes dénoncent le plus souvent le fait d’avoir été flashés ou ils souhaitent également manifester leur mécontentement. Pour certains, ils espèrent pouvoir rouler plus rapidement sur les routes sur lesquelles ils ont commis ces méfaits.

 

Arrivez-vous à identifier les auteurs à chaque fois ?

 

Ce sont des enquêtes qui ne sont pas évidentes. A chaque fois, il y a une procédure qui est ouverte. A chaque fois qu’il y a un dépôt de plainte la gendarmerie mène des enquêtes. Concernant ces faits, les investigations sont toujours en cours.