Imprimer

Un myopathe fumeur de cannabis condamné à une amende symbolique en appel

La cour d’appel de Besançon a condamné jeudi un myopathe, Dominique Loumachi, qui réclame le droit de fumer du cannabis à des fins thérapeutiques, à 50 euros d’amende avec sursis.

Le prévenu, qui milite pour la dépénalisation du cannabis thérapeutique, a indiqué qu’il ne pouvait se satisfaire de cette peine symbolique : il a l’intention de se pourvoir en cassation et ira, si nécessaire, «jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme».